Tramway de Riffelalp avec le Cervin
Back

Le tram de Riffelalp, le plus haut d’Europe

Anectode 80

En 1899, les gérants de l’hôtel Riffelalp construisirent un tram pour assurer le transfert entre le Gornergrat Railway et l’hôtel. Le tram le plus haut d’Europe circule encore aujourd’hui. 

Un tram pour le confort des hôtes 

À l’été 1884, Alexander Seiler, pionnier du tourisme à Zermatt, ouvrit l’hôtel Riffelalp, douze ans avant la mise en service du Gornergrat Railway. Lors de la planification de la ligne du Gornergrat Railway, il s’engagea pour la construction d’une gare près de l’hôtel. Cependant, la topographie et le tracé optimal en résultant ne le permirent pas.  

La gare de Riffelalp a finalement été construite à environ 500 mètres de l’hôtel. Cela incita Alexander Seiler, toujours axé sur les solutions, à déposer une demande de concession pour un tram électrique afin de garantir à la clientèle un accès confortable à l’hôtel. 

Le tram le plus haut d’Europe 

À l’été 1898, Alexander Seiler obtint la concession et mandata immédiatement la construction d’un tram électrique avec un écartement de 80 centimètres. En juillet 1899 eut lieu l’inauguration officielle du tramway probablement le plus court et le plus haut d’Europe, d’une longueur de 468 mètres (terminus à 2222 m d’altitude). Le tram était équipé de deux voitures pour transporter les passagères et passagers et possédait une ligne de contact alimentée en électricité par le Gornergrat Railway. Comme l’hôtel n’était ouvert qu’en été, les tramways ne circulaient qu’en absence de neige. 

Un incident lourd de conséquences 

À partir de 1961, la famille Seiler voulut ouvrir l’hôtel en hiver également. Mais lors des travaux d’installation nécessaires pour l’exploitation hivernale, l’hôtel brûla entièrement.  L’exploitation du tramway fut donc interrompue. Les voitures de tramway devenues inutiles furent exposées comme attraction touristique dans le jardin de l’hôtel Mont Cervin Palace entre 1986 et 1999. 

Nouvelle mise en service avec alimentation par batterie 

Lors de la construction du nouvel hôtel cinq étoiles Riffelalp Resort 2222 m en 2001, les constructeurs ont examiné la possibilité de remettre le tram en service. Mais le temps avait laissé des traces sur les voitures d’origine. Selon les études du Gornergrat Railway, leur remise en état aurait été trop coûteuse.  

Afin de pouvoir proposer tout de même des trajets en tram d’époque, deux automotrices alimentées par batterie ont été commandées. Pour tester le nouveau châssis, le Brig-Visp-Zermatt Bahn a aménagé une voie d’essai avec un écartement de 80 cm à Viège. Les voitures ont été construites et mises en service dans les ateliers du Gornergrat Railway à Zermatt. Aujourd’hui, le tram circule à nouveau pendant les heures d’ouverture de l’hôtel en été. 

Ce contenu vous plait?