La montagne la plus elevée de Suisse, la Pointe de Dufour en hiver

29 sommets de 4000 mètres en un coup d’œil

Les 29 sommets de 4000 m autour du Gornergrat

Sur le Gornergrat, vous pouvez voir 29 sommets de 4000 mètres. Le mieux est de se rendre sur la plateforme panoramique à partir de la gare. Les télescopes Viscope vous indiquent le nom de chaque sommet. Si vous voulez vous dégourdir les jambes, empruntez la randonnée «360° Loop» du Gornergrat. Durant une vingtaine de minutes, vous découvrirez toute la splendeur de l’univers alpin sur ce sentier.

Les plus hauts: pointe Dufour et Dom

La pointe Dufour culmine à 4634 m. C’est le plus haut sommet de Suisse. Comme le massif ne se trouve pas entièrement sur le territoire suisse, le Dom (4545 m) est souvent considéré comme le sommet le plus haut de Suisse.

À l’origine, la pointe Dufour s’appelait «Gornerhorn». En 1863, la montagne fut renommée en l’honneur du général et cartographe suisse Henri Dufour. Henri Dufour a publié la première carte nationale exacte de la Suisse.

Le mangeur d’hommes: le Liskamm

Le Liskamm est constitué de deux sommets reliés entre eux par une arête de plus de 1000 m de long. Les falaises à pic de cette arête la rendent particulièrement dangereuse. De nombreux alpinistes y ont perdu la vie lors de l’effondrement de corniches de neige pratiquement impossible à discerner. C’est aussi pourquoi ce sommet a été surnommé «le mangeur d’hommes».

Abrupt: le Rothorn de Zinal

Le Rothorn de Zinal est une montagne de falaises verticales qu’il faut escalader. Il a suscité un grand intérêt médiatique ces dernières années après avoir été dévalé par Jérémie Heintz. Ce skieur freeride a descendu la face nord, une paroi de 800 m de haut avec une inclinaison de 55 degrés.

Les jumeaux: Castor et Pollux

Ces deux sommets tirent leur nom de la mythologie grecque. Ils sont séparés par le Zwillingsjoch. Les alpinistes les pratiquent volontiers dans le cadre du «Spaghetti Tour». Il s’agit d’un parcours de plusieurs jours au cours duquel 11 sommets de 4000 m sont gravis.

Aux quatre points cardinaux: la Dent Blanche

La Dent Blanche se trouve à quelque 10 km à l’ouest de Zermatt. Elle s’étend sur la frontière linguistique franco-alémanique, au fond du Val d’Anniviers. La forme de son sommet rappelle une pyramide. Les quatre arêtes sont orientées vers les quatre points cardinaux nord, sud, est et ouest.

Sous le signe de l’écologie: le camp de base de la cabane Monte Rosa

Depuis 2009, la nouvelle cabane Monte Rosa est le point de départ des alpinistes qui partent à l’assaut de divers 4000 m. Ce bâtiment revêtu de plaques d’aluminium grises fait penser à un cristal de roche. La cabane fonctionne pratiquement en autarcie et les eaux usées sont recyclées. La cabane Monte Rosa est accessible en 4 à 5 heures de randonnée à partir de la station de Rotenboden. À partir de ce camp de base, les alpinistes ont le choix entre 14 sommets de plus de 4000 m. Il s’agit entre autres de célèbres montagnes comme la pointe Dufour ou les jumeaux Castor et Pollux.

Le bâtiment le plus haut d’Europe: sur la pointe Gnifetti

La pointe Gnifetti est située sur la frontière entre l’Italie et la Suisse. Le refuge de montagne le plus haut d’Europe qui est aussi le bâtiment le plus haut d’Europe se trouve sur le versant italien. La «Cabane Reine-Marguerite» a été nommée en l’honneur de la reine Marguerite de Savoie. En 1893, la souveraine est venue inaugurer le refuge au sommet de la montagne, à 4554 m d’altitude.

Premier sommet gravi: le Breithorn

Le Breithorn a la réputation d’être le 4000 m le plus facile des Alpes suisses. Cela n’est donc pas étonnant s’il fut le premier à être gravi sur les 29 autres sommets de plus de 4000 m visibles du Gornergrat. Une cordée de 5 alpinistes est arrivée au sommet à 4164 m en 1813 déjà.

Ce contenu vous plait?

EXTERNAL_SPLITTING_BEGIN EXTERNAL_SPLITTING_END